Catégorie : Chili

San Pedro de Atacama – Visite du désert

San Pedro de Atacama – Visite du désert

San Pedro de Atacama est un petit village situé dans le désert d’Atacama connu comme étant le plus aride du monde. Eh oui on parle beaucoup du Sahara mais c’est bel et bien le désert d’Atacama le plus sec du monde.

Il  y des petits marchés « artisanaux ». Entre guillemets parce que j’ai trouvé les mêmes choses dans tous les marchés que j’ai fait en Argentine et au Chili.

Les excursions

La ville vit essentiellement du tourisme. Le centre-ville regorge d’agences, il y en a environ 70 qui te proposent plus ou moins les mêmes excursions à des prix souvent exorbitants. Quand tu rentres dans l’agence on t’annonce un tarif avec une remise immédiate si tu prends plusieurs tours.

Voici la liste des excursions possibles :

  • Valle de la luna
  • Valle de la muerte
  • Lagunas Altiplánicas + Piedras Rojas + Salar de Atacama
  • Laguna Cejar, Ojos del Salar, Tebinquiche
  • Geyser del Tatio
  • Tour astronomique
  • Termes puritama
  • Salar Tara
  • Location de vélos

Si tu veux faire toutes les excursions citées ci-dessus tu peux prévoir un budget d’au moins 400$.

Je n’ai fait que 2 excursions. Pourquoi ?

  • Pas un budget illimité
  • J’ai prévu de faire l’excursion au Salar d’Uyuni sur plusieurs jours qui te permet de voir de nombreuses lagunes, et des geysers.

Lagunas Altiplánicas

J’ai donc fait l’excursion Lagunas Altiplánicas avec l’agence Flamingo.

Le programme :

On te récupère à ton auberge entre 7h et 7h30.

  • Laguna Chaxa dans le Salar d’Atacama (petit-déjeuner)
  • Stop dans le village Socaire
  • Lagunas Miscanti y Miñiquies (déjeuner)
  • Mirador Piedras Rojas
  • Laguna Tuyacto
  • Mirador Aguas Calientes
  • Stop dans le village Toconao

Retour à 18h à ton hostel.

Prix de l’excursion : 35000 CLP = 48€ (petit-déjeuner et déjeuner compris)

Entrées des 2 parcs nationaux : 5000 CLP = 7€

Salar d’Atacama à la Lagune Chaxa

C’est LE repère des flamands andins et chiliens :

Socaire

Socaire est un petit village à 3 218m d’altitude.

C’est au milieu de champs que tu peux visiter la deuxième église la plus vieille du Chili. Elle a un style colonial mais on peut également noter la présence de la culture chilienne. Comme tu peux le voir sur la photo, la partie supérieure est plus petite que la partie inférieure, c’est une référence à la Chacana, également appelée la croix andine.

Lagunas Miscanti y Miñiquies

Mirador Piedras Rojas

Le nom aborigène et original du mirador est « Salar Aguas Calientes ». Le nom a changé en « Piedras Rojas » lorsque le lieu a commencé à devenir très touristique.

Laguna Tuyacto

Laguna Tuyacto

Mirador Aguas Calientes

Toconao

Je n’ai pas de photos du village qui pour moi n’avait pas grand intérêt.

Balade à cheval dans la Valle de la Muerte

L’agence Flamingo m’a recommandé de me rendre au Ranch Cactús. Les propriétaires et les guides sont vraiment adorables et les chevaux sont bien traités.

J’ai fait une balade de 3h à 28000 CLP soit 38€. Il faut également payer l’entrée qui est à 3000 CLP (4€).

Le bon plan de l’article : La Franchuteria

Alors oui ça peut paraître bête mais même si tu manges du pain au petit-déjeuner, le BON pain français manque un peu… À San Pedro de Atacama, il y a une boulangerie qui s’appelle la Franchuteria, qui fait du pain et des viennoiseries comme chez nous ! Oui, vraiment ! Alors oui c’est plus cher, mais qu’est-ce que ça fait du bien !

1000CLP = 1,35€ la baguette
1000CLP = 1,35€ le croissant
1300CLP = 1,75€ le pain au chocolat

Dernier article sur le Chili, prochaine destination : Tupiza en Bolivie.

Valparaíso

Valparaíso

Un peu d’histoire

Valparaíso, Vallée Paradis ou Valpo pour les habitants est une ville portuaire qui a joué un rôle important au cours du XIXe siècle. La ville servait d’escale aux bateaux qui allait de l’océan atlantique au pacifique en passant par le détroit de Magellan.

Au début du XXe siècle, Valparaíso était alors considérée comme la capitale économique du Chili. Sa population a par conséquent considérablement augmenté. En effet seulement une centaine de maisons était présentes au XVIIIe siècle, au XXe siècle on comptabilisait environ 160 000 habitants, dont de nombreux étrangers : allemands, français, anglais, italiens, nord-américains.

Toutefois après la construction du Canal de Panama, le port a perdu de son influence, les bateaux n’avaient plus aucun intérêt à s’arrêter dans cette ville.

Aujourd’hui l’activité principale de Valparaíso est le tourisme, la pêche et la production de vin. En 2003, après de nombreux refus, Valparaíso est enfin déclarée Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO grâce aux façades colorées très populaires de la ville.

Quels sont les endroits à visiter ?

Sache tout d’abord que Valparaíso est une ville qui se visite avec de bonnes chaussures de marche. Tu vas te faire des fesses et des mollets en béton avec toutes les marches que tu vas monter !

Cerro/Collines Alegre et Concepción

Ce sont les deux collines les plus populaires de Valparaíso, c’est le centre historique de la ville. Pour visiter ces deux collines, je te conseille de passer par l’agence Tour 4 Tips. Tu donnes un pourboire à la fin de la visite si elle t’a plu (en général entre 6 000 et 12 000 CLP par personne soit entre 8 et 16€). La visite dure 3h, tu peux la faire en anglais ou en espagnol. À savoir qu’il y a beaucoup moins de monde pour la visite en espagnol. Le guide t’explique le street art, l’architecture de la ville etc.

Tu passes par tous les miradors les plus beaux et tu as une vue imprenable sur la ville.

« 2 de 18 »

Museo a Cielo Abierto

Le musée à ciel ouvert n’est pas un musée à proprement parlé. Tu te balades dans le Cerro Bellavista à la découverte des peintures, de l’église, des points de vue.

« 1 de 8 »

Museo La Sebastiana

La Sebastiana est l’une des trois maisons de Pablo Neruda convertie en musée. L’entrée dans le jardin est gratuite. Il faut payer 5000 CLP (6,70€) pour pouvoir visiter la maison, mais si tu es étudiant tu paies 2500 CLP (3,40€). On te donne un audioguide dans la langue de ton choix et un plan. Pour être honnête, ça fait beaucoup d’informations à ingérer en une fois.

Interdiction de prendre des photos, je n’ai donc rien à te partager hormis l’extérieur de la maison.

Arche britannique

Arche donnée à la ville pour commémorer le 100ème anniversaire de l’indépendance du Chili.

L’ancienne prison

C’est l’endroit culturel de Valparaíso. Tu peux aller voir des pièces de théâtre, écouter de la musique, découvrir des artistes locaux. Il y a quelque chose de nouveau tous les jours.

Le petit plus de mon séjour

Avec des personnes rencontrées à l’auberge, je suis allée à la plage des Docks vers Valparaíso, une plage qui n’est pas dans les guides, je ne pourrai même pas te dire où elle est. Le mieux serait de demander aux locaux, seuls eux savent.

On a fait du stop pour les 8 derniers kilomètres car les bus et les taxis ne s’y rendent pas directement. Une première pour moi. L’arrière des pick-ups est étonnamment assez confortable !

Miradors, place, collines, parcs, la liste n’est pas exhaustive

Il existe de nombreux miradors et petites rues à visiter, la liste est énorme. Personnellement je n’ai pas pris de plan, je me suis baladée au hasard dans les rues. J’ai adoré me perdre et faire de jolies découvertes. C’est je pense, le meilleur moyen de découvrir cette ville.

Si la marche n’est pas trop ton truc, tu peux aller sur les collines grâce aux funiculaires, entre 100 et 300 pesos le trajet (0,13€ – 0,40€).

Où se loger ?

J’ai séjourné à l’auberge La Casa Azul située dans le Cerro Bellavista, à quelques mètres du musée à ciel ouvert, donc idéalement situé sauf si tu galères à monter les escaliers.

C’est la meilleure auberge de tous les temps, j’ai passé énormément de temps avec les volontaires et les backpackers, une ambiance chaleureuse et festive ! J’étais comme à la maison ! Pour être honnête, à mon arrivée à San Pedro de Atacama je regrettais de ne pas être restée plus de temps à Valparaíso, mais les activités que j’ai faites m’ont vite fait changer d’avis.

Puerto Natales & Torres del Paine

Puerto Natales & Torres del Paine

Fin de mon aventure en Argentine, je suis partie de El Chaltén en bus, comme à mon habitude. 10h plus tard me voilà arrivée à Puerto Natales.

L’auberge dans laquelle j’ai séjournée s’appelle Backpacker Nataly. C’était l’une des moins chères de Puerto Natales pour certaines raisons : pas de petit-déjeuner et quelques petits insectes qui trainaient dans les chambres et salles de bains. La literie était en revanche vraiment pas mal pour un hostel !

Puerto Natales

Puerto Natales, petite ville d’environ 15 000 habitants permet d’accéder au Parc Torres del Paine, site touristique incontournable pour les randonneurs.

Il n’y a pas grand-chose à visiter à Puerto Natales même mais l’ambiance y est très agréable, des touristes du monde entier y séjournent. Et il n’y a pas que des étrangers puisque de nombreux chiliens sont également présents. Eux aussi ont le droit de découvrir leur pays n’est-ce pas ?

Petit descriptif de la ville :

La Plaza de Armas – centre historique de la ville

Pueblito Artesanal Ether Aike – vente de produits artisanaux

Street Art qui reconstitue l’identité de la province Última Esperanza

« 1 de 25 »

La Costanera – balade sur les bords du Canal Señoret

Le Monument au Vent – un homme et une femme volant dans les airs

Face à ce monument un hôtel de luxe

La vue n’est pas trop mal…

A une cinquantaine de kilomètre de Puerto Natales se trouve la ville Cerro Castillo. Je soupçonne la ville d’avoir des accords avec les tours opérateurs, de nombreux bus s’arrêtent au même endroit pendant 30 min, pour prendre un café, manger un morceau etc. L’endroit fait également boutique de souvenirs (articles vendus hors de prix bien évidemment).

Torres del Paine

J’ai décidé de passer par une agence plutôt que de faire les trekkings très connus du « W » ou du « O » car je ne souhaitais pas faire de camping et de si grandes randonnées seule, car je ne m’en sentais pas capable. Comme quoi je sais être raisonnable par moment.

Tarifs :

Excursion avec Go Patagonia

35 000 CLP (47,30€). J’ai eu le droit à une petite réduction et j’ai donc payé 30 000 CLP (40,55€).

Cueva del Milodón (Grotte du Mylodon) – Optionnel

Pour les chiliens : 2 500 CLP (3,40€)
Pour les étrangers : 5 000 CLP (6,80€). Je n’ai payé que 2 500 CLP, car ils ont cru que j’étais chilienne, et je ne les ai évidemment pas contredis.

Entrée du parc Torres del Paine (valable 3 jours)

Pour les chiliens : 6 000 CLP (8,10€)
Pour les étrangers : 21 000 CLP (28,40€, oui c’est exorbitant).

La compagnie Go Patagonia te récupère à ton hostel entre 7h30 et 8h, commence alors le début de la visite.

Le premier stop est la Cueva del Milodón (Grotte du Mylodon). En toute honnêteté, si tu passes par une agence, tu peux l’éviter, l’entrée est optionnelle et je comprends pourquoi. C’est juste une grotte payante qui n’a rien extraordinaire. En 10 min tu as fait le tour, tu n’as rien appris, mais tu as pris une photo d’un Mylodon grandeur nature. Super…

Pour la suite du tour je n’ai rien à redire, on voit un maximum de choses en une journée, comme tu peux le voir sur la carte.

On te redépose à ton hostel vers 20h. C’est une longue et belle journée, pleine de découvertes de paysages à couper le souffle !

« 1 de 17 »

Bilan de l’excursion :

Je ne regrette pas du tout d’être passée par une agence. On alternait les temps de bus avec les promenades. Je ne me suis pas du tout sentie prisonnière de l’agence, du bus ou du guide.

On peut penser que 50€ la journée c’est assez cher. Selon moi c’est justifié, car tout d’abord on fait une excursion de 12h et parce que l’on fait environ 300 km dans la journée avec un chauffeur et avec un guide qui parle espagnol ET anglais.

Tu peux également considérer que de passer par une agence c’est la facilité, que l’on est plus méritant en faisant les trekkings, et tu as raison. Mais c’est un choix qui reste personnel.

Après Torres del Paine je suis allée à Punta Arenas pour voir des amis, ce qui marquera la fin de mon séjour en Patagonie.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial