Puerto Natales & Torres del Paine

Puerto Natales & Torres del Paine

Fin de mon aventure en Argentine, je suis partie de El Chaltén en bus, comme à mon habitude. 10h plus tard me voilà arrivée à Puerto Natales.

L’auberge dans laquelle j’ai séjournée s’appelle Backpacker Nataly. C’était l’une des moins chères de Puerto Natales pour certaines raisons : pas de petit-déjeuner et quelques petits insectes qui trainaient dans les chambres et salles de bains. La literie était en revanche vraiment pas mal pour un hostel !

Puerto Natales

Puerto Natales, petite ville d’environ 15 000 habitants permet d’accéder au Parc Torres del Paine, site touristique incontournable pour les randonneurs.

Il n’y a pas grand-chose à visiter à Puerto Natales même mais l’ambiance y est très agréable, des touristes du monde entier y séjournent. Et il n’y a pas que des étrangers puisque de nombreux chiliens sont également présents. Eux aussi ont le droit de découvrir leur pays n’est-ce pas ?

Petit descriptif de la ville :

La Plaza de Armas – centre historique de la ville

Pueblito Artesanal Ether Aike – vente de produits artisanaux

Street Art qui reconstitue l’identité de la province Última Esperanza

« 1 de 25 »

La Costanera – balade sur les bords du Canal Señoret

Le Monument au Vent – un homme et une femme volant dans les airs

Face à ce monument un hôtel de luxe

La vue n’est pas trop mal…

A une cinquantaine de kilomètre de Puerto Natales se trouve la ville Cerro Castillo. Je soupçonne la ville d’avoir des accords avec les tours opérateurs, de nombreux bus s’arrêtent au même endroit pendant 30 min, pour prendre un café, manger un morceau etc. L’endroit fait également boutique de souvenirs (articles vendus hors de prix bien évidemment).

Torres del Paine

J’ai décidé de passer par une agence plutôt que de faire les trekkings très connus du « W » ou du « O » car je ne souhaitais pas faire de camping et de si grandes randonnées seule, car je ne m’en sentais pas capable. Comme quoi je sais être raisonnable par moment.

Tarifs :

Excursion avec Go Patagonia

35 000 CLP (47,30€). J’ai eu le droit à une petite réduction et j’ai donc payé 30 000 CLP (40,55€).

Cueva del Milodón (Grotte du Mylodon) – Optionnel

Pour les chiliens : 2 500 CLP (3,40€)
Pour les étrangers : 5 000 CLP (6,80€). Je n’ai payé que 2 500 CLP, car ils ont cru que j’étais chilienne, et je ne les ai évidemment pas contredis.

Entrée du parc Torres del Paine (valable 3 jours)

Pour les chiliens : 6 000 CLP (8,10€)
Pour les étrangers : 21 000 CLP (28,40€, oui c’est exorbitant).

La compagnie Go Patagonia te récupère à ton hostel entre 7h30 et 8h, commence alors le début de la visite.

Le premier stop est la Cueva del Milodón (Grotte du Mylodon). En toute honnêteté, si tu passes par une agence, tu peux l’éviter, l’entrée est optionnelle et je comprends pourquoi. C’est juste une grotte payante qui n’a rien extraordinaire. En 10 min tu as fait le tour, tu n’as rien appris, mais tu as pris une photo d’un Mylodon grandeur nature. Super…

Pour la suite du tour je n’ai rien à redire, on voit un maximum de choses en une journée, comme tu peux le voir sur la carte.

On te redépose à ton hostel vers 20h. C’est une longue et belle journée, pleine de découvertes de paysages à couper le souffle !

« 1 de 17 »

Bilan de l’excursion :

Je ne regrette pas du tout d’être passée par une agence. On alternait les temps de bus avec les promenades. Je ne me suis pas du tout sentie prisonnière de l’agence, du bus ou du guide.

On peut penser que 50€ la journée c’est assez cher. Selon moi c’est justifié, car tout d’abord on fait une excursion de 12h et parce que l’on fait environ 300 km dans la journée avec un chauffeur et avec un guide qui parle espagnol ET anglais.

Tu peux également considérer que de passer par une agence c’est la facilité, que l’on est plus méritant en faisant les trekkings, et tu as raison. Mais c’est un choix qui reste personnel.

Après Torres del Paine je suis allée à Punta Arenas pour voir des amis, ce qui marquera la fin de mon séjour en Patagonie.

2 commentaires sur “Puerto Natales & Torres del Paine”

  1. Coucou Claire
    Merci pour ce beau reportage.
    Je voyais la Patagonie avec beaucoup moins d’eau …
    Le Street art est magnifique. Il est vraiment dans la rue ou protégé (galerie)
    Tu as raison de prendre des guides quelquefois car je trouve que l’on apprend bien plus et souvent ils sont fiers de leur région et t’apprennent à l’aimer.
    A bientôt

    1. Il y a tellement à voir en Patagonie, et pas que des montagnes.
      Concernant le street art, il n’est pas du tout protégé, il est dans la rue. Donc souvent les peintures ne sont pas en bon état et s’effritent. Ils n’essaient pas trop de conserver leur patrimoine à certains endroits, quel dommage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial